…The Musings of a Strange Guy

Connection internet a l'Ile Maurice. (from www.servihoo.com)

Passer à la vitesse supérieure avec l’Internet rapide
[23 Mar 2004]

VINOD Soocramanien est un surfeur attristé, malgré la semaine de l’Internet qui a démarré hier. Son Internet à lui, il le veut à haut débit pour télécharger rapidement sons et images. Pour ce faire, il a besoin de l’ADSL (Internet rapide) à 512 kilo-octets par seconde (ko/s). Cela lui permettrait de télécharger jusqu’à dix fois plus rapidement qu’avec son Internet classique, le dial-up. En outre, ses finances ne lui permettent que de l’Internet traditionnel à vitesse variable, dépendant du nombre de surfeurs à Maurice et qui ne permet que du 56 ko/s.

“Pour télécharger un cours de l’Université américaine où je suis inscrit, je dois attendre une éternité. L’Internet normal me fait perdre un temps fou. C’est décourageant”, dit-il. Au lieu du lièvre, il doit se contenter de la tortue.

Même si l’offre pèse encore assez lourdement sur le portefeuille (Rs 1 500 par mois chez Telecom Plus), elle est déjà plus avantageuse que lors de son lancement, alors de Rs 5 500 par mois. Mais cette offre est cependant limitée. L’accès rapide ne peut se faire que les week-ends et, en semaine, entre 18 heures et le lendemain matin. Résultat : Maurice ne compte que 2 200 abonnés à l’ADSL pour un nombre de 210 000 internautes. Une goutte d’eau dans l’océan.

Il y a cependant de l’espoir. Avec la volonté du gouvernement de démocratiser davantage l’accès à l’Internet à haut débit, Mauritius Telecom (MT) essaie de faire le forcing. Pour concrétiser le projet de cyberîle, l’ADSL ne peut plus demeurer un luxe. D’ici cinq ans, le gouvernement a d’ailleurs l’ambition d’équiper la moitié des ménages mauriciens possédant un ordinateur de l’Internet rapide. Mais il faudra mettre les bouchées doubles pour atteindre cet objectif ambitieux.

90 % du territoire couvert par l’ADSL

“De plus en plus, l’Internet fait appel aux services interactifs qui ne peuvent fonctionner de manière satisfaisante avec du dial-up uniquement. Ce temps-là est révolu. Il faut passer à l’étape supérieure”, lance un haut fonctionnaire du ministère des Technologies de l’information et des télécommunications.

D’un service confiné à six régions, l’Internet rapide s’est maintenant étendu à 90 % du territoire. Pour que l’offre soit plus séduisante, les tarifs accuseront des baisses progressives, explique-t-on chez MT, dont Telecom Plus est la filiale Internet.

Ce jeudi, la compagnie prépare d’ailleurs une démonstration de la télévision par ADSL, qu’elle compte introduire avant la fin de l’année. Cette forme de télé à la carte est pressentie comme “la télévision d’un avenir proche”. CanalSatellite serait d’ailleurs sur les rangs pour aider à étoffer le contenu de cette nouvelle forme de télévision.

“Nous accompagnons le gouvernement dans cette vision de promotion de l’ADSL. En ce moment, nous faisons beaucoup de recherches et d’analyses pour répondre aux exigences. Nous travaillons sur beaucoup de scénarios. Nous sommes une entreprise citoyenne”, dit Philippe Méliet, Deputy Manager de Telecom Plus.

Un discours qui ne semble cependant pas séduire tout le monde. Ganesh Ramalingum, directeur général de Data Communications Ltd (DCL), est plutôt embarrassé par la politique tarifaire de MT. “Des tarifs si élevés ne sont pas justifiés. Comme nous faisons appel au réseau de MT, nos prix sont encore plus chers. Rien qu’en interconnexion, nous déboursons Rs 1 500 par mois, sans inclure les frais pour la bande passante. C’est énorme”, dit-il.

Pour offrir l’ADSL à Rs 1 800 à ses abonnés, il doit donc puiser dans ses poches. “Nous essayons de créer la demande autant que possible. Pour nous, c’est le long terme qui compte”, assure Ganesh Ramalingum.

De son côté, le National Computer Board (NCB) accentuera sa campagne de promotion durant toute cette semaine dédiée à l’Internet. En plus de plusieurs Mass Internet Awareness Events, l’Internet sera offerte gratuitement dans plusieurs institutions ainsi qu’à la NCB.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s